Google lance un nouveau programme pour rémunérer les éditeurs de presse

Ce jeudi, Google a annoncé le lancement d’un nouveau programme visant à soutenir les éditeurs de presse financièrement en vue de proposer « un contenu de haute qualité pour une nouvelle expérience de l’information ».

 

En effet, Google annoncé lancer un nouveau programme visant à aider « les éditeurs à monétiser leur contenu ». Ce programme devra permettre de proposer « une expérience de narration améliorée qui permet aux gens d’approfondir des histoires plus complexes, de rester informés et d’être exposés à un monde de questions et d’intérêts différents » selon Brad Bender, en charge de la gestion des produits chez Google.

 

D’après Google, ce programme vise à « aider le journalisme à prospérer à l’ère numérique ». Pour ce faire, des partenariats seront noués avec des éditeurs locaux et nationaux. De plus, Google devrait proposer un accès payant pour des contenus auxquels les utilisateurs n’auraient pu accéder jusqu’ici. En payant cet accès, il sera possible de consulter des articles payants publiés sur les sites éditeurs et qui nécessitent la souscription à un abonnement.

 

Ce programme devra permettre d’augmenter l’audience des sites de presse partenaires en vue d’offrir la possibilité à ces derniers de monétiser leurs contenus. Google justifie son lancement par le fait que « l’industrie de l’information est mise au défi financièrement » dans un contexte de « pandémie mondiale et de préoccupations croissantes concernant l’injustice raciale dans le monde ».

 

Si cette initiative ne sera lancée qu’en Allemagne, en Australie et au Brésil dans un premier temps, elle devrait voir le jour progressivement dans le monde par la suite.

About
linkweb47
Linkweb est une agence de communication web basée à Agen (47) et Toulouse (31). Spécialisés dans la création de site internet, le référencement SEO et le SEA, nous accompagnons nos clients pour des projets sur-mesure et qui répondent à leurs attentes.

Leave a Comment

Nom de domaine avec ou sans wwwGoogle protection de données